Accueil > Actualités > Dernières actualités > Tiers payant : le calendrier de sa généralisation

Actualités

Tiers payant : le calendrier de sa généralisation

Changement à compter du 1er juillet 2016.

Aujourd'hui

Pour régler ses frais médicaux, un assuré peut ne payer que la part qui n'est pas prise en charge par l'Assurance maladie (ticket modérateur), c'est le système du tiers payant partiel. Dans ce cas, la complémentaire santé (mutuelle), si l'assuré en a une, rembourse la totalité ou une partie des frais restant.

Dans certaines situations, l'assuré peut ne rien avoir à débourser, on parle alors de tiers payant total.

Ainsi, le tiers payant total s'applique notamment pour :

  • les soins dispensés à un patient qui bénéficie de la couverture maladie universelle complémentaire (CMUC) ;
  • les soins dispensés à un patient qui bénéficie de l'aide médicale de l'État (AME) ;
  • les soins dispensés à un patient victime d'un accident de travail ou d'une maladie professionnelle ;
  • les actes de prévention réalisés dans le cadre d'un dépistage organisé, par exemple, une mammographie effectuée lors du dépistage organisé du cancer du sein ;
  • une hospitalisation dans un établissement sous convention de l'Assurance maladie ;
  • une personne mineure de plus de 15 ans qui consulte un professionnel de santé pour sa contraception.

Pour bénéficier du tiers payant, il faut toujours présenter sa carte Vitale à jour.

À compter du 1er juillet 2016

Les professionnels de santé pourront appliquer le tiers payant partiel (part des dépenses prise en charge par l'Assurance maladie) aux :

  • assurés atteints d'une affection de longue durée ;
  • femmes enceintes qui bénéficient de l'assurance maternité .

Publié le 02 mars 2016 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)


© ASMI - Association d'assistance sociale et médicale interprofessionnelle - Plan du site - Contact - Mentions légales - Crédits